Quelques conseils pour bien nettoyer votre toiture

Les conseils pour bien nettoyer la toiture

Vous voulez conserver un agréable toit où dormir ? Un ravalement de toiture est l’un des moyens pour garantir la santé de votre maison ! Celle-ci conservera ses propriétés isolantes, hydrofuges et thermiques, et vous permettra ainsi de réduire votre facture énergétique. Une toiture balayée deviendra plus solide face aux intempéries et ceci sans compter la fierté que vous aurez à la contempler ! Grâce à un entretien pris à temps et au sérieux, vous offrez à votre toit des dizaines d’années en plus à vivre. Découvrez quand et comment vous occuper de votre toiture.

Avant de commencer, on établit son budget

Budget pour la toiture

Après inspection du toit, vous devrez parler budget ! Celui-ci peut varier selon si vous décidez d’entreprendre les travaux de nettoyage seul(e) ou par un professionnel.

Si vous réalisez les travaux vous-même, cela ne sera que très peu rentable. En effet, non seulement vous devez posséder un certain savoir-faire mais en plus vous devrez acheter tout le matériel nécessaire. Vous devez à la fois être doté de compétences techniques mais aussi disposer de temps devant vous, sans quoi votre projet pourrait prendre des lustres !

De plus, sachez que le matériel coûte relativement cher car ce sont généralement les grandes marques qui vous proposent des outils à la fois variés, précis et à usage exclusif. En plus, il est très rare de pouvoir louer l’entièreté des accessoires dont on a besoin. Enfin, il s’agit d’une opération délicate de par la nature et la hauteur des travaux. Pas question de jouer avec sa vie donc il conviendrait mieux de laisser le travail à des as du métier.

Si vous faites appel à une main d’œuvre qualifiée, le prix dépendra des facteurs suivants : manipulations dans la gouttière ou non, prévention ou traitement des dégâts, difficulté des travaux, matériel utilisé et frais de déplacements de l’entreprise.

De plus, le prix se calcule au m² de surface à traiter auquel s’ajouteront des frais liés aux techniques particulières. Prévoyez également une réserve pour les dépenses imprévues et frais supplémentaires occasionnés au cours du nettoyage. La note augmente également en fonction de la sensibilité de la toiture et de l’accessibilité du bâtiment mais aussi de vos demandes particulières. Par conséquent, prévoyez une somme suffisante pour ne pas avoir de surprises.

Si les dépenses vous font peur, rappelez-vous qu’il est important d’investir dans un travail complet et de qualité pour pouvoir être tranquilles sur le long terme. De plus, sachez que vous ne payerez que 6% de TVA sur une habitation de plus de 10 ans. En plus, les gouvernements régionaux vous octroient des primes rénovations

Quand récurer ?

Quand récurer le toit

On croit souvent qu’il faut faire contrôler son toit dès que l’on constate des détériorations. Cette idée est fausse ! En effet, aussitôt que les premiers signes de détérioration apparaissent, ils se multiplient en un rien de temps et se transforment en fuites ou en infiltrations.

Idéalement, on fait vérifier le toit minimum deux fois par an par un professionnel. On devra entretenir le toit plus souvent selon que l’on habite à la campagne, dans un endroit entouré de verdure, en ville ou dans un milieu sensible à la pollution.

Généralement, on privilégie un nettoyage au début du printemps et à la fin de l’automne. Arrivé à la mi-mars, les beaux jours s’installent progressivement. C’est le moment de mesurer l’impact de l’hiver. Lorsque l’automne se dissipe, les châtaignes et les feuilles sont pratiquement toutes tombées des arbres. C’est le moment de déblayer tous les débris amassés dans chaque recoin.

Enfin, il est préférable de se mettre à l’œuvre en journée, par temps sec, hors vent et hors canicule.

Comment récurer ?

Comment récurer

Premièrement, notez que le nettoyage de toiture est une opération délicate car celle-ci peut être rendue glissante avec l’eau mélangée aux produits, ceci sans compter la hauteur par rapport au sol. Pour travailler en toute sécurité, les experts disposent d’un équipement particulier qu’ils manient avec savoir-faire.

Ils sont également équipés pour se protéger des substances agressives et corrosives. Ensuite, lors d’un revêtement de toiture complet, on ne néglige pas les gouttières car c’est à ce niveau-là que s’amassent les déchets déversés par les eaux de pluie. Si vous passez outre l’entretien de la gouttière, vous risquez de la voir se détériorer et se boucher rapidement.

1. Une brosse dure

Pour éliminer impeccablement les mousses et les lichens, on peut frotter le toit à l’aide d’une brosse dure. Il existe différents modèles de brosses mais privilégiez-en une qui comporte 3 côtés, de sorte que l’on puisse astiquer les coins même les plus difficiles. Vous pouvez ensuite rassembler tous les débris dans un seau ou dans la gouttière si vous n’oubliez pas de la dégager par la suite.

2. Un nettoyeur haute pression

Cette technique est très efficace, rapide et offre un décrassage en profondeur ! Elle redonne également un peu de brillance. Toutefois, elle doit être menée avec précaution. En effet, le dispositif libère des jets d’eau qui sont propulsés avec beaucoup de pression et qui risquent d’abîmer le toit s’ils ne sont pas canalisés. Il convient donc d’utiliser ce matériel délicatement, en maintenant une distance entre les jets et la surface. 

3. Des produits nettoyants spécifiques

Parfois, pulvériser la surface d’un jet d’eau ne suffit pas tellement les saletés sont tenaces. Il convient alors de le traiter avec des remèdes nettoyants spécifiques.

Vous pouvez entamer le nettoyage à l’aide d’un nettoyeur haute pression mais ensuite il vous est conseillé de vaporiser un produit protecteur à l’aide d’un arroseur. Voici ce qu’on vous propose :

– Produits anti-mousse

Si vous désirez limiter l’apparition de mousse et autres mauvaises herbes, optez pour des produits fongicides, algicides ou bactéricides.

De manière générale, ces alternatives anti-mousse sont diluables à l’eau, prêtes à l’emploi et s’appliquent sur le toit pour une durée de 24 heures. Une fois le délai écoulé, vous pouvez rincer la surface normalement en prenant soin de dégager les éventuels débris. Certains magasins proposent également des anti-mousses sans rinçage que l’on applique généralement en période chaude et sèche pour une meilleure pénétration. Ces solutions vous permettent de désincruster tous les germes et de retarder le prochain nettoyage.

– Solutions hydrofuges

Cette alternative n’est pas obligatoire mais elle est recommandée. Il s’agit d’un moyen d’éviter les infiltrations d’eau et donc de prévenir les problèmes d’humidité. En effet, grâce à un traitement hydrofuge, l’eau de pluie glissera sur la couverture sans possibilité d’infiltrer les pores. Ces solutions s’adaptent à tout type de toit et vous pouvez les appliquer à l’aide d’une brosse ou d’un pulvérisateur. 

– Enduits pour imperméabilisation

Si vous voulez tripler vos chances de protéger votre toiture face à la mousse et l’humidité, servez-vous des enduits imperméabilisants. Cette nouvelle couche de protection agit comme un véritable bouclier impénétrable. De plus, la texture du produit entraînera un effet éclatant, propre et neuf.

4. Produits nettoyants « maison »

Produits nettoyants maison pour la toiture

Si vous êtes plutôt fervent(e) des recettes écologiques à concocter vous-même, alors sachez que certains éléments naturels font office de nettoyants très efficaces !

Saviez-vous que l’on pouvait utiliser le vinaigre blanc pour assaisonner nos salades mais aussi… nos toits ? En effet, en le mélangeant avec de l’eau, le vinaigre blanc agit en tant que destructeur des mousses. Il est tellement efficace qu’il retarde la repousse des mauvaises herbes.

Le bicarbonate de soude est aussi une valeur sûre. En l’étalant sur toute la surface, puis en le frottant à l’aide d’une brosse, vous retirez tous les résidus même les plus incrustés.

Enfin, sachez que vous pouvez réutiliser l’eau de vos cuissons. En effet, la mousse et les lichens s’étouffent au contact de l’eau chaude et encore plus si celle-ci est combinée avec l’amidon contenu dans les pommes de terre.

Vous l’aurez compris, le toit nécessite d’être choyé au moment opportun. Avec un nettoyage et démoussage minutieux, vous misez sur la beauté et la durabilité en corrigeant les éventuels problèmes avant qu’ils ne s’aggravent. Maintenant que vous êtes avertis, songez également à faire démousser votre façade pour que le décapage extérieur de votre maison soit complet 🙂

Devis gratuits et rapides
Sans engagement et obligation
Professionnels agréés