Pourquoi et comment améliorer la ventilation de sa maison ?

Pourquoi et comment ventiler

Nous sommes de plus en plus amenés à isoler du mieux que possible notre logement pour jouir de bonnes conditions thermiques et réduire notre facture énergétique. Cependant, l’air se trouve aussi lui-même isolé. Saviez-vous que l’atmosphère intérieure d’une maison est davantage polluée que celle de la rue ? Ventiler est la solution pour éviter de vous asphyxier la santé et laisser votre nid douillet respirer !

Pourquoi ventiler ?

Les raisons de ventiler

Au plus la maison est isolée, au plus l’étanchéité à l’air est accentuée. Le logement ne présente aucune fuite d’air (ou presque) dans les parois et donc peu de déperditions de chaleur. De même, le confort intérieur est garanti et nul besoin d’attendre une éternité pour se chauffer. Cependant, en plus de conserver sa chaleur, le logement doit absolument être ventilé pour que l’air soit renouvelé. Pourquoi ?

Dans toutes les habitations, établissements scolaires ou lieux de travail, l’air est naturellement pollué. Vous le savez, tous les êtres vivants respirent de l’oxygène et rejettent du CO2 (monoxyde de carbone). Si on empêche l’arrivée d’air neuf, on continue d’expirer du CO2 mais on inhale moins d’oxygène. On fait véritablement yo-yo avec sa vie ! De même, l’air peut être obstrué par les plantes que nous étalons sur le rebord des fenêtres ou par les pollutions environnantes dégagées par les matériaux de construction. 

Ensuite, nous libérons naturellement de l’humidité à travers la respiration et la transpiration mais ce sont surtout nos activités quotidiennes qui en rejettent. De la salle de bain où l’on prend un bain chaud à la cuisine où l’on se prépare de délicieuses soupes, la condensation sur les châssis doit impérativement s’estomper. Aussi, la vapeur d’eau doit se volatiliser, sans quoi l’humidité risque de s’installer et faire des dégâts. En effet, on note une sensation d’air étouffant, un linge à l’aspect sale et mouillé et pire encore : l’apparition de taches, moisissures et autres champignons souvent nocifs pour votre santé et l’avenir du bâtiment.

Comment ventiler ?

ouvrir les fenêtres pour ventiler

On pense souvent qu’il s’agit simplement d’aérer la maison quelques minutes par jour et l’affaire est réglée. Mais… non. Certes, si l’on ouvre les fenêtres 5 à 10 minutes par jour, l’air pollué s’échappe et fait place à un souffle nouveau. Il s’agit néanmoins d’une action momentanée, surtout que ce n’est pas forcément agréable d’ouvrir grand les fenêtres en hiver. Ceci sans compter que vous refroidissez rapidement les murs et donc vous consommez plus de chauffage.

La ventilation, elle, est une action continue : l’air est renouvelé en permanence, le jour et la nuit, en été comme en hiver. En ventilant correctement, cela signifie que l’impureté est extraite des endroits humides, que la fraîcheur en provenance de l’extérieur pénètre l’habitation et que la circulation d’air entre chaque pièce se fait de manière fluide. Ainsi, la qualité de l’air est irréprochable et durable.

Quels systèmes de ventilation?

les systèmes de ventilation

Le principe de la ventilation repose sur le fait que la bonne quantité d’air pur doit être insérée au bon endroit, sans perte ni excès. Simultanément, la pollution doit être intégralement éliminée des espaces encombrés

Premièrement, vous pouvez opter pour un travail naturel. La première option consiste à laisser les fenêtres constamment ouvertes mais ce n’est pas forcément idéal pour garder le chauffage chez soi. Malgré tout, cette option se fait encore beaucoup dans les immeubles anciens. 

La deuxième possibilité serait d’installer des grilles à ouverture réglable posées dans les menuiseries ou dans les murs qui sont reliées à des conduits pour atteindre la toiture. Dans ce cas de figure, l’air se renouvelle selon une différence de pression comme c’est le cas lors du tirage d’une cheminée. Ce fonctionnement naturel a l’avantage d’être peu onéreux.  

Grilles pour ventiler

Deuxièmement, il existe des systèmes de ventilation temporisée (VMT). C’est un système efficace si vous n’envisagez de rénover qu’une seule pièce en particulier, surtout si l’agencement de celle-ci ne permet pas l’installation de conduits débouchant vers le toit. Concrètement, il s’agit d’un extracteur électrique placé sur un mur de façade qui chasse l’air pollué vers l’extérieur. 

Cet appareil ne fonctionne pas de manière continue, c’est à vous de l’activer. Par exemple, vous pouvez le brancher sur le système d’éclairage de la maison ou alors vous l’enclenchez par le biais d’un détecteur de présence. Quoi qu’il en soit, il vous faut une arrivée d’air frais derrière le dispositif, soit à travers les murs, soit à travers les châssis.

Système de ventilation temporisée (VMT)

Enfin, de nombreuses familles ont opté pour l’instrument de ventilation mécanique contrôlée (VMC). Il rectifie l’air en continu, de manière autonome et en fonction de l’humidité pressentie. 

On distingue les VMC à simple flux et à double flux. Les deux modèles demandent l’installation de bouches d’entrée (dans les murs, châssis ou plafonds) et d’extraction d’air (dans les pièces humides) toutes deux reliées à un extracteur central. Par contre, dans le simple flux, seul le conduit libérateur est rattaché à l’extracteur central. L’arrivée d’air frais se fait donc en contact direct avec l’extérieur. Le double flux, lui, propose deux réseaux de conduits raccordés à la ventilation centrale : l’un pour faire entrer l’air et l’autre pour l’évacuer. 

système de ventilation contrôlée (VMC)

Sachez aussi que, sous certaines conditions, votre Région vous offre des primes pour l’installation d’une ventilation car elle s’inscrit dans une volonté de traiter l’humidité et de réduire la consommation énergétique.  

Si vous n’avez pas de système de ventilation dans votre logement, renseignez-vous sur la méthode la plus adaptée à votre situation car il s’agit d’un projet dans lequel il vaudrait mieux investir. Si votre maison est déjà équipée, pensez à vérifier de temps en temps que vos appareils fonctionnent bien ou à les nettoyer si nécessaire. Quoi qu’il en soit, n’hésitez pas à faire appel à des professionnels qui vous délivrent les meilleurs conseils et l’assistance dont vous avez besoin !

Devis gratuits et rapides
Sans engagement et obligation
Professionnels agréés