Travaux de démolition : Prix, législation et méthodes étape par étape

Vous envisagez des travaux de démolition dans le cadre d’une rénovation ou d’une reconstruction de bâtiment ? Même partielle, la démolition d’un ouvrage reste une opération délicate car elle requiert beaucoup d’organisation, un outillage adapté et une parfaite maîtrise des normes applicables et des règles de sécurité.

C’est pourquoi le recours à une entreprise professionnelle de démolition est généralement une décision judicieuse. Nous vous proposons donc un tour d’horizon sur les techniques de démolition, les prix pratiqués et les procédures légales à suivre pour mener à bien votre projet.

Comparateur de Prix en Ligne !

Des techniques de démolition pour chaque type de travaux

La démolition ne concerne pas uniquement la destruction de structures vétustes dans leur totalité. Si vous rénovez une maison, votre idée peut être d’abattre simplement un mur, un plafond voire une toiture ou de retirer un sol en carrelage.

L’opération de démolition se doit donc d’être parfaitement adaptée à votre projet. Les professionnels disposent, pour ce faire, d’un panel complet d’engins et d’outils spécifiques à chaque type de démolition. Selon l’ouvrage à démolir, l’entreprise sollicitée vous proposera sûrement l’une des techniques suivantes pour la réalisation de vos travaux.

Techniques de démolition manuelle (sans utilisation d’engins mécaniques)

  • Le dérasement : cette méthode consiste à démolir un bâtiment en commençant par ses parties les plus hautes pour ne pas ébranler les fondations. Elle est principalement utilisée en vue d’une restauration partielle de l’édifice ou pour en réduire la hauteur et présente l’avantage de limiter les chutes de pierres et les gravats.
  • Le sapement : à l’inverse du dérasement, celui-ci vise à détruire l’ouvrage par le bas. Des étais et des cales sont donc placés dans la partie basse de la structure – laquelle est démolie au fur et à mesure puis retirés de façon à provoquer l’effondrement du bâtiment.

Techniques de démolition mécanique

  • La méthode de godet et de croc à béton : il s’agit de pelles de démolition hydrauliques utilisées pour exécuter la destruction par poussée (avec pression sur la structure), par traction (en tirant sur l’édifice) ou par choc (coups donnés sur la construction jusqu’à ébranler ses fondations). La pelle mécanique est équipée de godet pour l’abattage de murs porteurs et bâtiments bas en parpaings ou en briques ou de croc à béton pour les démolitions dites « secondaires ».
  • Le bulldozer ou bouter : muni d’une lame orientable redoutable, ce tracteur est employé pour ébranler les bâtiments en maçonnerie de faible hauteur jusqu’aux fondations.
  • La pince de démolition : elle permet de démanteler des pièces de béton étroites et des structures en acier. Montée sur une pelle de chantier, sa puissance de broyage est fonction de la dimension de ses mâchoires (en U ou en S).

Obtenir Jusqu’à 5 Devis Gratuitement & Sans Engagement !

La démolition par découpage

Selon la résistance des matériaux composant l’élément à démolir, le découpage s’effectue à la scie, au diamant ou par jet d’eau à haute pression (hydrodémolition). Ces méthodes de découpe sont particulièrement appréciées pour leur grande précision.

La démolition à l’explosif

Généralement réservée aux bâtiments de grande taille (plus de 20 m de haut), la démolition à l’explosif peut se dérouler selon différentes méthodes et en employant différents types d’explosifs. Tous exigent, néanmoins, le savoir-faire d’un professionnel qualifié et l’application de règles de sécurité très strictes.

La démolition par expansion

Rapide, cette méthode est particulièrement adaptée pour la destruction partielle d’ouvrages, à l’aide d’écarteurs et de vérins hydrauliques. Le mortier expansif peut également être utilisé lorsque la démolition à l’explosif est interdite sur certains chantiers. La destruction a ainsi lieu par dislocation ou écartement des blocs de matériaux.

Établir un budget pour vos travaux de démolition

Pour fixer le budget de vos travaux de démolition, de nombreux éléments sont à prendre en considération.

Il faut, en effet, non seulement tenir compte de la surface ou du volume à détruire et de la technique de travail employée par l’entreprise de démolition mais également des éventuels frais supplémentaires ou accessoires liés à la spécificité de vos travaux.

Prix de la démolition

Afin de déterminer le coût de son intervention et la technique de démolition la plus appropriée à votre situation, l’entrepreneur va lui-même s’intéresser à plusieurs critères, dont :

  • La nature de la démolition : type de bâtiment, hauteur et forme de l’ouvrage, composition des matériaux, présence d’armatures…,
  • L’emplacement de la construction : contraintes d’accessibilité au chantier, environnement immédiat (proximité de voisins ou d’autres constructions)…,
  • les engins et les outils nécessaires à la réalisation des travaux.

Par conséquent, on estime généralement le coût des travaux de démolition pour une maison entre 80 et 250 € / m², soit entre 8 000 € et 25 000 € pour une habitation de 100 m². Il est à noter, toutefois, que ce coût moyen n’intègre aucune contrainte technique particulière (difficulté d’accès, désamiantage, terrassement…).

Le prix moyen des travaux de démolition d’un mur s’exprime, quant à lui, en m³ afin de prendre en compte à la fois la surface du mur et son épaisseur. A titre indicatif, pour une simple cloison on compte entre 15 € et 80 € / m³ selon le matériau dont elle est constituée et la technique de démolition (manuelle ou mécanique) utilisée. Lorsqu’il s’agit d’un mur porteur, le prix moyen s’élève entre 50 € / m³ pour un mur en moellon et 200 € / m³ pour un mur en béton. Mais le coût de la démolition peut aussi varier en fonction de la quantité de gravats à évacuer. Certaines entreprises facturent ainsi l’enlèvement des déchets entre 30 € et 50 € / m³ en moyenne.

Économisez Jusqu’à 30% en Comparant !

Frais accessoires

Certains surcoûts, dus à des contraintes techniques particulières, sont à intégrer dans le calcul de votre budget. C’est notamment le cas des obligations de désamiantage et de déplombage. Il convient, par exemple, de prévoir en plus des frais de diagnostic amiante préalable aux travaux des frais d’évacuation des gravats amiantés pour un montant souvent compris entre 170 € et 290 € la tonne.

Par ailleurs, la destruction d’un mur porteur peut occasionner un coût supplémentaire lorsqu’elle nécessite l’intervention d’un bureau d’étude et entraîne la consolidation de la construction pour éviter tout danger d’effondrement.

Les procédures légales en matière de démolition

Avant de contacter une entreprise spécialisée dans la démolition, certaines formalités doivent être accomplies. Ainsi, la transformation ou la démolition d’un bâtiment sur le territoire belge peut imposer la réalisation préalable d’un inventaire amiante pour les constructions autorisées par un permis d’urbanisme avant le 30 septembre 1998 ou encore la gestion de déchets polluants pour l’environnement.

Il vous appartient, également, de prendre connaissance des règles applicables en matière de démolition d’habitations auprès du service d’urbanisme de la commune où se trouve l’ouvrage à démolir. En effet, ces règles varient en fonction de la zone du plan régional d’affectation du sol où a été édifiée la construction. De plus, si cette dernière est rattachée au patrimoine protégé ou est dotée d’une certaine valeur architecturale ou historico-culturelle, sa démolition a de grandes chances d’être refusée ou, dans le meilleur des cas, conditionnée à la conservation de sa façade.

Ainsi, dans la mesure où vos travaux de démolition seraient liés à la création d’un nouvel ouvrage, il serait prudent de vous renseigner sur la faisabilité de votre projet de rénovation ou de construction avant le début des travaux de démolition.

Si rien ne s’oppose à votre projet, vous pouvez alors directement déposer votre demande de permis d’urbanisme (plus communément appelé permis de démolition) auprès du service de l’urbanisme de la commune ou l’adresser par courrier recommandé au collège des bourgmestre et échevins, en région flamande et bruxelloise, ou au collège communal, en Wallonie. Votre demande de permis sera traitée dans un délai de 30 à 45 jours suivant sa réception.

Demandez plus d’informations gratuitement !

Trouver une entreprise de démolition

Compte tenu des frais importants que peuvent engendrer des travaux de démolition, nous vous conseillons de comparer les prix proposés pour la réalisation de votre projet par différentes entreprises. En passant par notre site, vous pouvez ainsi recevoir jusqu’à 5 devis gratuits, sans aucun engagement de votre part.

A réception de vos devis, vous pourrez alors affiner vos exigences afin de sélectionner l’entreprise idéale. Même si le coût global de la prestation du professionnel est un élément important, nous attirons vivement votre attention sur les points suivants :

  • la prise en compte de l’enlèvement des gravats et déchets dans le devis,
  • la situation géographique de l’entreprise afin de limiter au mieux les frais de déplacement,
  • la technique de démolition retenue et l’outillage prévu afin d’anticiper les nuisances sonores, l’émission de poussière…,
  • la fiabilité de l’entreprise (obtention des qualifications requises et de certifications, souscription aux assurances obligatoires, respect strict des normes de sécurité, avis et recommandations des clients…).

Vous avez un projet, nos devis vous aideront à ajuster votre budget. Remplissez notre formulaire en ligne et soyez le plus précis possible. Il ne vous suffira que de quelques minutes pour nous adresser votre demande.

© 2020 fait partie du réseau Bobex

Bobex

Des questions? Contactez nous!
Quai des Charbonnages 62, B-1080 Bruxelles, Belgique
Tel: 02 504 00 80
Mail: info@bobex.be

Guide Rénovation