Air conditionné : mauvais pour l’environnement ?

Depuis quelques années, les ventes des systèmes de climatisation ont considérablement augmenté. L’air conditionné est un moyen très efficace pour parer la chaleur. Cependant, bien que très utile et avantageuse, la climatisation telle que nous la connaissons est souvent très polluante.

Air conditionné

Les problèmes de l’air conditionné

En effet, l’air conditionné représente un réel problème pour l’environnement. Les facteurs les plus polluants sont les liquides frigorigènes et la surconsommation énergétique.

Les liquides frigorigènes

Les liquides frigorigènes présents dans les systèmes de climatisation sont notamment responsables de l’augmentation des gaz à effet de serre. Pour éviter ces rejets de gaz, il est nécessaire de faire installer correctement la climatisation et de procéder à des contrôles d’étanchéité régulièrement. Cependant, même s’ils ne sont pas évacués dans l’air, les fluides seront relâchés dans le sol ou l’eau, ce qui n’est pas réellement mieux pour l’environnement. 

Selon le protocole de Montréal, les fluides frigorigènes CFC et HCFC (chlorofluorocarbone et hydrochlorofluorocarbone) ont été interdits progressivement à cause de la présence de chlore qui est le responsable principal du trou dans la couche d’ozone. 

Surconsommation énergétique

Les  systèmes d’air conditionné sont très énergivores. Ainsi, votre facture d’électricité peut augmenter de 20 à 25% pour environ 45 m² pendant l’été. En plus d’être plus gourmand en électricité, l’air conditionné est également de plus en plus répandu. De ce fait, la consommation électrique mondiale ne cesse de croître ce qui a des conséquences terribles en termes d’écologie. 

Les solutions pour une climatisation plus écologique

Toutefois, il existe plusieurs solutions pour lutter contre ces effets néfastes tout en restant au frais en période estivale. Parmis celles-ci, on retrouve :

  • L’efficacité énergétique du climatiseur : le quotient d’efficacité énergétique est le rapport établi entre l’air froid produit par la climatisation et l’énergie consommée pour le produire. Au plus ce ratio est élevé, au moins le système consomme d’énergie pour refroidir votre habitation. 
  • Les nouveaux gaz réfrigérants : les fournisseurs de gaz sont de plus en plus soucieux de l’environnement et proposent alors de nouveaux gaz plus écologiques. On retrouve notamment des fluides frigorigènes R 410 A et HFO, des hydrocarbures, de l’ammoniac ou encore du dioxyde de carbone. 
  • Les systèmes d’air conditionné écologiques : il existe également des systèmes de climatisation complètement écologiques comme la climatisation solaire ou la bio climatisation.