Toiture verte en Belgique : avantages, installation et prix en 2021

Toiture verte prix installation Belgique

Depuis quelque temps, vous voyez des toitures vertes dans les rues et sur les pages des magazines, et vous vous demandez si une toiture végétalisée pourrait donner un cachet à votre maison ? Trouvez ici toutes les caractéristiques, les avantages et inconvénients de ces toitures aussi magnifiques qu’écologiques ainsi que le prix de leur installation en Belgique

Qu’est-ce qu’une toiture verte?

Une toiture verte est une toiture végétale où l’on remplace les tuiles par du sedum, des plantes aromatiques, des arbustes et des graminées. C’est un jardin sur la tête en somme. 

La toiture végétalisée peut être plate ou inclinée. Il est possible d’installer ce type de toiture sur des pentes allant de 1 à 45 degrés en utilisant des techniques spécifiques pour les plus grandes inclinaisons. 

Toiture verte énergétique

En plus de la végétation, on peut y installer aussi des panneaux solaires ou photovoltaïques et/ou des éoliennes. On appellera ce type de toiture une toiture verte énergétique. 

COMPARER LES PRIX POUR UNE TOITURE VERTE

Ces toitures sont fort originales et elles comportent de nombreux avantages et aussi quelques inconvénients.

Les avantages

  • Une étanchéité efficace et durable
  • Une isolation acoustique et thermique
  • Une apparence naturelle, esthétique et originale qui évolue au fil des saisons
  • Une durée de vie prolongée de la toiture 
  • Un apport écologique : la toiture végétale filtre l’air et participe à la réduction des émissions de CO2. Elle permet aussi une amélioration de la biodiversité.
  • Une bonne absorption et filtration parfaite des pluies
  • Encore plus d’espace de végétation à disposition pour pouvoir faire pousser les plantes que vous aimez le plus

Les inconvénients

  • La pousse des mauvaises herbes
  • La toiture attire les animaux et les insectes
  • L’installation est un investissement conséquent
  • La toiture rend plus difficile la détection des fuites
  • Le poids et les racines peuvent abîmer la membrane d’étanchéité du toit

Les types de toitures végétales

Les toitures vertes peuvent être de plusieurs types : extensive, intensive ou semi-intensive. Ce qui va les différencier c’est essentiellement l’épaisseur et le poids de la toiture. 

Toiture verte végétale

Elles peuvent aussi avoir un nombre différent de couches. On peut alors parler de toiture unicouche, bicouche et tricouche. 

Voyons ces différents types de toitures dans le détail. 

La toiture verte extensive

La toiture verte extensive est la toiture végétalisée la plus courante. Elle est une sorte de tapis végétal. Elle est composée d’une fine couche plantée de mousse, de plantes grasses (sedum) ou de plantes aromatiques. Ses avantages par rapport à la toiture verte intensive ou semi-intensive sont son poids réduit, la facilité d’installation ainsi que le prix nécessaire pour la mettre en place.

La toiture verte extensive ne demande pratiquement pas d’entretien. Une visite annuelle peut s’avérer utile pour contrôler les plantes, être sûr qu’il n’y ait pas de maladie ou de parasites trop envahissants, combler les trous…

Toiture verte extensive

La toiture végétale est composée de plusieurs couches : support, pare-vapeur, isolation, étanchéité et couche de protection, couche de drainage, couche filtrante et le substrat. Les composants de ces couches varient en fonction de la toiture verte choisie. De manière générale, on retrouve les couches suivantes :

Le support

La toiture verte extensive est souvent privilégiée vue sa légèreté. On estime que le poids de ce type de toiture varie entre 30 à 100 g/m2. Il ne faut pas de structure spéciale ni de matériaux particuliers pour le support. Il faut néanmoins vérifier sa portance et s’assurer qu’il supporte la surcharge de la toiture verte extensive. 

Un pare-vapeur

Un écran pare-vapeur est une sorte de film imperméable. On l’utilise comme premier élément pour éviter que de l’humidité ne s’échappe des locaux de la maison ou de ses matériaux de construction, et qu’elle ne s’imprègne dans l’isolant utilisé.

Une isolation 

Comme dans toutes les toitures, un isolant est nécessaire pour éviter la transmission de température venant de l’extérieur. Le choix du matériau d’isolation va dépendre de la technique d’isolation, de l’élément porteur (le support) et de la charge prévisible. 

Une étanchéité

La couche d’étanchéité sert à éviter toute pénétration d’eau et d’humidité. Il y a plusieurs types de matériaux d’étanchéité : synthétiques, en bitumes polymères et liquides. Certaines étanchéités sont aussi anti-racines et permettent de ne pas utiliser la membrane anti-racine. Pour les étanchéités en bitume, il convient de vérifier que ceux-ci ne contiennent pas d’herbicides. 

Toiture verte couches

Une couche de protection de l’étanchéité, la membrane anti-racine

Cette couche n’est pas tout le temps utilisée. Elle sert à éviter que les racines ne transpercent la couche d’étanchéité et la rendent inefficace. Cette couche n’est pas obligatoire, mais elle reste fortement conseillée.

Une couche de drainage

Cette couche permet de garder une partie de l’eau favorable à la pousse des plantes présentes, tout en filtrant et en évacuant l’eau excédentaire. Elle peut être composée :

  • d’agrégats minéraux fort perméables et poreux (argile expansée, schiste expansé ou pouzzolane)
  • d’un mélange de différents matériaux
  • de modules de drainage en plastique, qui peuvent être remplis d’agglomérés
  • d’une couche de filaments synthétiques 
  • d’un agrégat drainant soufflé et nivelé
VégétationEpaisseur de la couche drainante (cm)
Mousses et sédums1-3
Sédum-mousse-herbacées1-6
Sédum-herbers-herbacées2-6
Herbes-herbacées2-6

Une couche filtrante

La couche filtrante permet de filtrer l’eau. Elle n’est pas forcément nécessaire si, par exemple, le substrat utilisé est assez drainant. Elle peut être en nattes géotextiles ou en fibre de verre. Elle n’est pas nécessaire non plus quand le substrat mis en place est un tapis précultivé. 

INSTALLER UNE TOITURE VERTE EXTENSIVE

Le substrat

Le substrat est composé d’un peu plus de 80% d’agrégats minéraux poreux qui ont une capacité de rétention d’eau, mais a aussi une grande capacité drainante. Ces agrégats peuvent être :

  • de l’argile 
  • de l’argile expansée
  • de la pierre ponce
  • de la pierre de lave
  • du sable
  • du schiste expansé

Un peu moins de 20% du substrat est composé de matière organique

L’épaisseur conseillée de cette couche est de 10 cm

La végétation

Les plantes conseillées pour les toitures vertes extensives sont des plantes plutôt rustiques, qui résistent aux extrêmes climatiques et demandent peu d’entretien et de substrat. Les types de végétaux conseillés sont donc :

  • Les sedums
  • Les petites plantes grasses
  • Les mousses
  • Les herbacées
  • Les plantes aromatiques

Pour mettre en place ces différentes plantes vous pouvez procéder soit en faisant un semi, soit en plantant directement des plantes ayant déjà poussé, soit en utilisant des tapis précultivés. Après tout, c’est votre jardin ! 🙂 

La toiture verte intensive 

La toiture verte semi-intensive est une toiture dont la couche de substrat est d’une épaisseur de 10 à 30 cm. La toiture intensive, elle, a une épaisseur de substrat supérieure à 30 cm

Elles sont privilégiées pour avoir un réel effet jardin et s’installent sur un toit plat. Elles permettent à la végétation d’avoir un enracinement plus profond. On peut donc y faire pousser des arbustes ou même des arbres si l’épaisseur le permet. On peut aussi les aménager pour y accéder comme l’on accède à un vrai jardin avec des chemins, des haies et des petites cours. Évidemment, le poids de ce type de toiture végétale est considérable.

La toiture verte intensive tient son nom de l’entretien qu’elle requiert : intensif ! En réalité, il faut l’entretenir comme un jardin normal : faire un arrosage régulier, enlever les mauvaises herbes. 

Il peut toujours être utile de faire appel à un professionnel pour pouvoir vérifier que les plantes sont en bonne santé et que la toiture reste en bon état. 

INSTALLER UNE TOITURE VERTE INTENSIVE

Comme la toiture extensive, la toiture intensive ou semi-intensive est composée de plusieurs couches

Les éléments de la structure de base 

Comme pour la toiture extensive, cette toiture doit être composée des différentes couches suivantes : 

  • Support
  • Pare-vapeur
  • Isolation 
  • Étanchéité et couche de protection
  • Couche de drainage
  • Couche filtrante

La seule différence va concerner le support. En effet, celui-ci va devoir supporter une charge bien plus importante. La surcharge de la toiture semi-intensive pèse entre 100 à 400 Kg/m2 et elle est supérieure à 400 Kg/m2 pour la toiture intensive

Le substrat

Comme pour la toiture verte extensive, il est conseillé de limiter la matière organique à 20% du composant des couches de substrat. La matière organique peut être du compost (à faible dosage), du terreau ou de la tourbe ou du fumier.

Le reste est composé de matières minérales qui peuvent être naturelles comme : le sable, l’argile, la pierre ponce ou la pierre de lave ou le gravier roulé. Les matières minérales peuvent aussi être des matières artificielles ou de recyclage.

Matière minérale naturelleMatière minérale artificielleMatière minérale de recyclageMatière organique
Sable
Scories de lave et pierre ponce 
Gravier roulé 
Argile
Perlite
Vermiculite
Billes d’argile expansée, schiste expansé
Laine de roche

Brique/tuile concassée
Gravats de maçonneries
Béton concassé
Terre d’excavation
Compost (<5%)
Terreau
Tourbe
Fumier (idéalement biologique)

La végétation

La végétation possible sur une toiture végétalisée intensive est immense. Le toit intensif permet de laisser libre cours à l’imagination pour dessiner le jardin de vos rêves. Ces espaces-verts permettent d’ajouter de la verdure en tous genres, pourquoi pas même un potager ?

Attention cependant, pour poursuivre un intérêt écologique, à favoriser les plantes locales, les plantes grasses et les plantes vivaces, à avoir plusieurs strates et à favoriser la création de différents biotopes. Il faut aussi éviter le développement de plantes exotiques. Bruxelles environnement propose une liste de plantes et arbres indigènes au lien suivant.

Un autre critère important à prendre en compte pour la plantation de vos plantes est la position de votre toit et la situation géographique. Si vous êtes dans un endroit venté, vous allez éviter d’utiliser des peupliers par exemple. Cette espèce d’arbre est très sensible au vent. 

Quel prix pour un toit vert?

Le prix pour l’installation d’une toiture végétale dépend de nombreux facteurs : 

  • Superficie
  • Pente et accessibilité
  • Techniques et matériaux utilisés
  • Épaisseur du substrat
  • Plantes utilisées

Évidemment, plus la couche de substrat est épaisse, plus le coût d’installation risque d’être cher. C’est pour cela que la toiture verte extensive reste plus économique, tant au niveau de l’installation que de l’entretien. De manière générale, il faut compter entre 30 et 60€/m2 pour une toiture extensive et entre 60 et 120€ par mètre carré pour une toiture semi-intensive ou intensive. 

Type de toiture vertePrix au m2 (Hors TVA)

Toiture Extensive

30€ à 60€

Toiture Intensive

60€ à 120€

COMPARER LES PRIX D’INSTALLATION DE TOITURE VERTE

La législation en Belgique – Faut-il un permis d’urbanisme ?

Que vous soyez en Wallonie, en Flandre ou à Bruxelles, le changement esthétique du toit nécessite toujours un permis d’urbanisme. C’est donc aussi le cas pour l’installation d’une toiture verte. Une demande doit être faite à la commune. Si le dossier est accepté, le permis est accordé dans les 30 à 45 jours suivant la réception de la demande. 

Attention, le Règlement Régional d’Urbanisme (RRU) impose que les toitures plates inaccessibles d’une superficie majeure à 100 m2 soient transformées en toitures vertes.

Toit vert et primes

Certaines primes sont accessibles pour les rénovations de toitures et peuvent être cumulées à des primes d’énergie. Celles-ci diffèrent selon les régions. 

Primes pour un toit vert en Wallonie

Les primes à la rénovation pour la toiture sont les suivantes. Le montant de base peut être amélioré en fonction des revenus du ménage et de l’amélioration énergétique. Mais ces primes ne dépassent jamais les 70% du montant total dépensé. 

Type de rénovationPrix de basePrix Maximal

Toiture – Remplacement de la couverture 

6 € par m2
36 € par m2

Toiture – Appropriation de la charpente

250 €
1500 €

Toiture – Remplacement du dispositif de collecte et d’évacuation des eaux pluviales

100 €
600 €

Toiture – Isolation thermique du toit ou des combles *

0,15 €/kWh économisé
0,90 €/kWh économisé

Attention, certaines communes attribuent des primes supplémentaires pour l’amélioration énergétique. 

Primes pour un toit vert à Bruxelles

En Région Bruxelloise, les travaux d’isolation de la toiture obtiennent une prime qui varie entre 20 et 50€ par m2. Un bonus de 15% est appliqué si plus de 85% du matériau de l’isolant est de composition naturelle. Les primes ne dépassent pas les 70% de la facturation. 

Certaines communes offrent des primes d’énergie supplémentaires, certaines spécifiques à la toiture verte. C’est le cas de la ville de Bruxelles qui offre : 

  • 20 €/m2 pour les toitures vertes extensives
  • 30 €/m2 pour les toitures vertes intensives
  • 25 €/m2 pour les toitures « intermédiaires »

La superficie doit être de 2 m2 minimum et le montant maximal attribué est de 3500€ par bâtiment sur une période de 5 ans. La prime ne peut dépasser la totalité de l’investissement.

Primes pour un toit vert en Flandre

La Flandre accorde une prime d’isolation du toit si celle-ci est effectuée par un entrepreneur. Le montant de cette prime est de 4€ par mètre carré. À cela s’ajoute un bonus “total rénovation” si vous effectuez d’autres travaux et une prime PEB en fonction du score PEB que votre logement obtiendra. 

Professionnel toiture

Où trouver mon installateur de toit vert ?

Grâce au formulaire ci-dessous, vous pouvez comparer les prix et trouver le professionnel qu’il vous faut. Recevez jusqu’à cinq devis gratuits et sans engagement.