Isolation du sol : techniques, prix m2 et primes en Belgique

Des sols mal isolés peuvent causer jusqu’à 16 % de déperditions thermiques d’une maison. L’isolation du sol permet de réduire ces pertes de chaleur de 7 à 10 % et garantit un meilleur confort de vie.

Finies les pertes d’énergie, vos murs conserveront mieux la chaleur l’hiver et la fraîcheur l’été ! Ainsi, en plus de gagner en confort thermique, vous ferez également des économies sur votre facture de chauffage !

Il existe plusieurs techniques et matériaux différents pour isoler le sol, il n’est donc pas toujours facile d’y voir clair. Vous tenez à faire un choix réfléchi ? Retrouvez dans cet article toutes les informations nécessaires sur les matériaux isolants et les techniques d’isolation de sol pour vous orienter dans votre décision et améliorez la performance énergétique de votre maison sans plus tarder !

Isolation sol prix techniques primes

Quelles techniques pour l’isolation thermique du sol ?

En fonction des fondations de votre maison et de la nature de votre sol, des techniques d’isolation différentes peuvent être employées. Isoler le sol par le haut ou le bas ? C’est la première question à laquelle il faut répondre avant de débuter vos travaux. Ces deux méthodes possèdent chacune leurs spécificités : passons-les en revue !

Isolation par le haut

L’isolation du sol par le dessus est à privilégier si votre maison est construite sur un sol sur terre-plein (le sol est directement sur la terre). Votre habitation ne possède donc pas de vide ventilé (espace vide situé entre le sol naturel et le premier plancher de votre habitation), ou bien ce dernier est trop étroit pour y faire des travaux/est inaccessible.

La technique se déroule comme suit : une fois la finition initiale ôtée, une couche d’isolant est posée sur votre plancher. Cette couche est ensuite elle-même recouverte par un nouveau revêtement de sol.

Il est important de souligner que l’isolation par le haut nécessite l’adaptation de vos installations à la nouvelle finition (portes, ouvertures au sol…) et réduit la hauteur de votre plafond.

La couche d’isolation peut prendre différentes formes :

  • Chape isolante thermique
  • Chape flottante
  • Isolant en panneaux ou en plaques
  • Plancher à hourdis ou entrevous

Isolation par le bas

Isoler le sol par le dessous nécessite la présence d’un sous-sol non chauffé (garage, cave…) ou d’un vide ventilé suffisamment haut, car le plafond de cet espace servira de lieu de pose à l’isolant.

Plusieurs méthodes peuvent être utilisées pour tapisser le plafond du vide sanitaire ou de l’espace vide :

  • Pose d’une dalle (flottante ou pas), incluant l’isolant ou d’un dallage.
  • Installation de panneaux isolants rigides (recouverts ou non d’une finition) au niveau du plafond.
  • Création d’un plancher en béton à hourdis (couche de remplissage composée d’une dalle de compression en béton à laquelle sont assemblés des poutrelles en béton armé et des hourdis).
  • Pose d’une chape flottante

Quels matériaux utiliser pour l’isolation du sol ?

Les méthodes d’isolation du sol sont nombreuses, tout comme les matériaux qui les accompagnent. Chaque matériau possède ses propres spécificités et caractéristiques de pose, choisir le bon matériau, adapté aux circonstances, sera crucial pour déterminer la qualité d’isolation de votre sol.

Trouvez ci-dessous les matériaux les plus couramment employés pour l’isolation des sols.

Matériaux isolation sol

Les panneaux isolants

Les panneaux (ou plaques) isolants sont la forme d’isolation la plus couramment employée. Généralement rigides, ils se posent sur tout type de surface.

Les panneaux en polystyrène expansé (PSE) sont particulièrement appropriés pour l’isolation des sols : faciles à poser et légers, ils sont solides et résistent bien à l’humidité et à la compression, de quoi éviter les risques d’affaissement du sol ou la formation de fissures. Ils offrent également un excellent rapport qualité-prix.

Les panneaux d’isolation en polyuréthane ou en polystyrène extrudé sont également des options très appréciées.

La mousse polyuréthane (PUR)

Dotée d’excellentes performances en matière d’isolation thermique et acoustique, la mousse PUR permet d’obtenir des résultats efficaces et similaires aux plaques en polyuréthane.

À travers cette technique, le polyuréthane est « projeté » sous forme de mousse liquide et est apposé sur la surface à isoler. Une fois appliquée, la mousse comble chaque recoin et aspérité et assure une herméticité parfaite de la surface, sans besoin d’une couche de remplissage complémentaire.

Une application et un temps de séchage rapides constituent un gain de temps énorme lors de vos travaux d’isolation : la mousse, une fois appliquée, se gonfle et se solidifie immédiatement.  Elle doit ensuite être poncée afin d’obtenir un résultat lisse et égal.

La chape isolante

La chape isolante est souvent utilisée dans le cadre de projets de rénovation ou avant la pose d’un isolant complémentaire.

Il s’agit d’une couche en ciment, pourvue d’un matériau isolant (souvent des billes en polystyrène), qui se pose en dessous du plancher et du revêtement de sol : la chape isolante ne peut donc être employée que lors de l’isolation du sol par-dessus.

Contrairement aux chapes classiques, elle sèche rapidement et permet ainsi de gagner beaucoup de temps lors de vos travaux. Ses finitions sont irréprochables et ne nécessitent pas de couche de remplissage complémentaire.

Cette liste reprend les matériaux les plus couramment employés en isolation des sols mais elle est loin d’être exhaustive. Il existe de nombreux autres types d’isolants disponibles sur le marché :

  • La laine de roche
  • La laine de verre
  • Le liège
  • La laine végétale (fibre de lin, chanvre)
  • La fibre de bois
  • La ouate de cellulose
  • Le béton cellulaire
  • etc.

Quel que soit l’isolant sur lequel se pose votre choix, il est important d’avoir en tête certains critères pour choisir le bon matériau, tels que l’épaisseur, la conductivité, la résistance thermique ou encore la résistance à la compression du matériau.

Vous êtes perdus et ne savez pas pour quel isolant opter ? N’hésitez pas à faire appel à un professionnel, il saura vous orienter et vous conseiller gratuitement sur la réalisation de vos travaux.

Recevoir les conseils d’un spécialiste

Quel est le prix par m2 de l’ isolation du sol ?

Vous l’aurez compris, les techniques et matériaux d’isolation de sol utilisés sont nombreux. En conséquence, le prix d’une isolation par m2 varie énormément en fonction des travaux, du matériau choisi et de la méthode employée.

A noter qu’une isolation par le haut inclut des frais supplémentaires  : déménagement du mobilier, changement des bas de porte, des ouvertures au sol, déplacement des canaux et conduits d’eau ou de gaz… L’isolation par le dessous est donc l’option la plus économique.

Prix isolation sol

Retrouvez ci-dessous un récapitulatif du coût des différentes techniques d’isolation de sol :

Les panneaux isolants sont fabriqués à partir de différents types de matériau, en fonction duquel varie le prix de la pose : le prix de la pose de panneaux EPS est estimé à 10 € / m2, celle des panneaux PI, se situe entre 7 et 18 € /m2. Les panneaux XPS (polystyrène extrudé) représentent une option un peu plus coûteuse, avec une fourchette de prix qui varie entre 12 et 16 €.

Pour ce qui en est de la mousse PUR, son prix dépend de l’épaisseur de la mousse et de la surface à isoler. On compte en moyenne 16 € /m2 pour une couche de 8 à 10 centimètres.

Quant à la chape isolante, la fourchette de prix se situe entre 15 € et 20 € par m2.

Un tableau qui reprend le prix moyen de chacun des isolants mentionnés précédemment, vous aidera à avoir une idée plus globale des prix exercés sur le marché :

Matériaux isolantsPrix au m2
Laine de verre3 – 20 €
Laine de roche3 – 20 €
Laine végétale4 – 20 €
Laine de liège10 – 30 €
Ouate de cellulose+/- 20 €
Fibre de bois5 – 20 €

Pour obtenir des prix sur mesure, n’hésitez pas à faire une demande de devis sur notre site internet. Vous obtiendrez une estimation du coût total de vos travaux, accompagnée de l’avis et des conseils d’un spécialiste en isolation. Ce service est gratuit et sans engagement.

Recevoir des prix sur mesure

Isolation du sol : à quelles primes ai-je droit ?

Primes isolation sol

L’isolation du sol permet de garantir un meilleur confort de vie et de faire de grosses économies d’énergie, mais les travaux d’isolation représentent un certain investissement.

C’est pourquoi plusieurs primes et subventions financières sont octroyées par le gouvernement belge pour encourager les ménages à entreprendre des travaux d’isolation et obtenir un retour sur investissement rapide et optimal : en voici le détail.

Prime en Wallonie

La Wallonie délivre une prime basée sur la quantité de kWh économisée grâce aux travaux et calculée en fonction du revenu du ménage. Il s’agit d’une prime qui concerne tous les types de travaux d’isolation (toiture, murs, sols…).

La prime initiale s’élève à 0,15 € (pour chaque kWh économisé).

Catégorie de revenuRevenu du ménageMultiplication de la prime initiale
C1Inférieur ou égal à 23.000 €Prime de base X6
C2Supérieur à 23.000,01 et inférieur ou égal à 32.700 €Prime de base X4
C3Supérieur à 32.700,01 et inférieur ou égal à 43.200 €Prime de base X3
C4Supérieur à 43.200,01 et inférieur ou égal à 97.700 €Prime de base X2
C5Supérieur à 97.700,01Prime de base X1

Plusieurs conditions doivent cependant être remplies pour pouvoir accéder à cette prime :

  • Vous devez avoir effectué un audit énergétique dans les 7 années précédant votre demande d’obtention de prime.
  • La prime ne peut dépasser 70 % du coût total des travaux d’isolation.
  • La conductivité du système d’isolation, ou valeur U, ne peut pas être supérieure à 0, 24W/m2K.

Prime à Bruxelles

Les primes à Bruxelles fonctionnent à peu près de la même manière, c’est-à-dire qu’elles varient en fonction de la catégorie du revenu. Selon votre revenu, vous pouvez donc toucher une prime de 20 €/m² (catégorie de revenu A), de 25€ /m2 (catégorie de revenu B), ou de 30 €/m² (catégorie de revenu C).

Catégorie de revenusRevenu d’une personne seuleRevenu du couple
APlus de 71.565,60€Plus de 86.565,60€
B
Entre 35.782,80€ et 71.565,60€
Entre 50.782,80€ et 86.565,60€
CMoins de 35.782,80€Moins de 50.782,80€

Pour être éligible à la prime à Bruxelles, deux conditions doivent être remplies :

  • La conductivité du système d’isolation, ou valeur U, doit être supérieure ou égale à 3,5 m²K/W (pour l’isolation du plafond de la cave/du vide sanitaire) et à 2,0 m²K/W (pour l’isolation de la dalle de sol). 
  • La prime ne peut pas être supérieure à 50 % du montant total des travaux.

Prime Flandre

Contrairement aux systèmes de primes bruxellois et wallons, la prime en Flandres ne dépend pas du revenu ménager. La prime de base s’élève à 6 €/m² et est majorée à 9 €/m² sous certaines conditions (clients protégés ou profitant d’un tarif de nuit).

Pour être éligible à cette prime, il est obligatoire que les travaux soient pris en charge par un entrepreneur et que la valeur U d’isolation soit égale ou supérieure à 2,0 m²K/W.

Recever des conseils et devis gratuits de professionnels en Belgique

Vous voulez comparer les prix ou recevoir des devis gratuits de professionnels en isolation du sol situés dans votre région ? Remplissez le formulaire ci-dessous et recevez jusqu’à 5 devis gratuits et sans engagements.

Devis gratuits et rapides
Sans engagement et obligation
Professionnels agréés