Démousser son toit soi-même c’est possible ?

Démousser son toit soi-même c’est possible ?

La prolifération des mousses sur une toiture peut engendrer de nombreux dégâts. Hormis la détérioration de la couverture, ces végétations peuvent également créer l’infiltration d’eau. Un démoussage s’avère alors indispensable pour favoriser sa longévité. 

Vous souhaitez démousser votre toiture vous-même ? Voici les étapes à suivre.

Inspecter le toit

Certaines couvertures de toit supportent les nettoyages à haute pression pendant que d’autres, plus fragiles, doivent se contenter d’un simple jet d’eau pour éviter les fissures. Aussi, tous les produits ne sont pas adaptés à toutes les couvertures. Cette étape consiste donc à déterminer le type d’entretien, des techniques aux produits, adapté à votre toiture. 

Se débarrasser des végétaux non incrustés

Même si les produits de traitement sont efficaces, il est préférable de commencer par retirer les mousses, feuilles et débris des végétaux à la main. Pour ce faire, munissez-vous d’une brosse ou d’une truelle langue de chat pour gratter les particules de mousses les plus épaisses. Vous pouvez également profiter de cette étape pour analyser l’état de votre couverture et éventuellement remplacer les éléments défectueux, comme des tuiles cassées.

Procéder au rinçage

rinçage du toit

Après l’étape du grattage, rien de mieux qu’un bon rinçage pour éliminer les particules détachées. Pour un toit en tuiles de terre cuite, vous pouvez utiliser un nettoyeur à haute pression sous certaines conditions : pulvériser de loin et diriger le jet d’eau dans le sens de la pente. Si, au contraire, vous avez un toit en ardoise, privilégiez un nettoyeur à basse pression.

Un jet d’eau est relativement suffisant pour un faible encrassement. Dans le cas d’une incrustation profonde, n’hésitez pas à utiliser un détergent non corrosif et qui ne représente, idéalement, aucun danger pour l’environnement.

Appliquer un produit assainissant

La mousse est une substance résistante qui peut revenir lorsqu’elle n’a pas été totalement éradiquée. Pour détruire tous ces organismes, des produits antifongiques, anti-mousse ou anti-bactériens sont alors nécessaires. De plus, ils prolongent l’efficacité du traitement réalisé en empêchant l’apparition de mousses ou lichen pour un moment. Que vous ayez opté pour des produits anti-mousse avec ou sans rinçage, préférez les traitements qui ne sont pas néfastes pour l’environnement, ni pour votre santé.

Notez que, pour cette étape, il est important que la météo ne prévoie ni vent, ni pluie dans les deux ou trois jours suivant le traitement.

Nettoyage de toiture

Appliquer un traitement de finition

Pour protéger davantage votre toiture des agressions extérieures et lui donner un coup de neuf, vous avez le choix entre deux techniques : le traitement hydrofuge et la peinture. Le traitement hydrofuge consiste en la pulvérisation d’un produit imperméabilisant, coloré ou incolore, qui s’infiltre dans le revêtement et qui ne laisse dissimuler aucune couche apparente (sauf lorsqu’il est coloré). La peinture, quant à elle, forme un film en surface. 

Le traitement de finition, bien que non obligatoire, est l’assurance d’une meilleure isolation de votre toiture puisqu’elle permet le glissement de l’eau de pluie. Elle prévient également les éventuelles fissures et évite la fixation des salissures et de la poussière. 

La sécurité avant tout !

Le démoussage d’une toiture est une activité en hauteur, ce qui accentue l’importance du volet sécurité. En effet, ce travail nécessite un équipement adapté aux travaux en hauteur, comme une échelle, des chaussures antidérapantes et un harnais. Aussi, le risque d’accident domestique augmente selon l’inclinaison de votre toit et la hauteur de votre habitation. La facilité apparente du chantier n’exclut pas toutes les précautions à prendre en termes de sécurité. 

Faire appel à un professionnel, une meilleure option ?

Nettoyage de toiture

Procéder au démoussage de votre toiture vous-mêmes vous permettra sûrement de faire des économies, mais à quel prix ? En choisissant cette option, vous renoncez au savoir-faire d’un professionnel aguerri. Savoir comment se positionner sur un toit est évidemment le fruit d’un apprentissage qui ne s’invente pas. 

De plus, un professionnel du métier pourra mieux vous référencer sur les techniques à utiliser et le type de produit adapté à votre toiture pour éviter toute détérioration. Considérant le coût que peuvent générer les travaux de réparation de la toiture, il serait regrettable d’effectuer un entretien qui pourrait davantage l’endommager.