Pompe à chaleur géothermique (sol-eau) : prix en Belgique et fonctionnement

Également connue sous l’appellation de pompe à chaleur sol/eau ou pompe à chaleur eau glycolée/eau, la pompe à chaleur géothermique prélève la chaleur présente au niveau du sol, afin d’assurer le chauffage ainsi que la production d’eau chaude d’une habitation. Efficace, elle réduit considérablement les dépenses de chauffage du ménage.

Ci-dessous, retrouvez les points importants à connaître sur ce dispositif, notamment les principes de la géothermie, le fonctionnement et l’installation de la PAC, son entretien, les modalités de son installation ainsi que les tarifs proposés sur le marché.

Vous souhaitez comparer les prix d’une pompe à chaleur géothermique ou faire appel à un professionnel ? Vous pouvez le faire rapidement et facilement grâce à notre site. Vous recevrez ensuite jusqu’à 5 devis gratuits, entièrement sans obligation, d’entreprises dans votre région.

DEMANDER DES DEVIS GRATUITS

Quel prix pour une PAC sol-eau en Belgique ?

Aujourd’hui, le prix d’une pompe à chaleur géothermique varie entre 10 000 et 15 000 euros. Vous devez comptez entre 50 euros à 90 euros par mètre carré en fonction d’un certain nombre de critères. Le type de PAC a également une influence sur le budget nécessaire.

Type de pompe à chaleur géothermique Prix
PAC à sonde géothermique verticale 15 000 euros
PAC à capteurs horizontaux 10 000 euros

Détails des dépenses Prix par m²
Installation de la PAC 50 à 90€ / m²
Capteurs 20 à 100€ / m²
Radiateurs à basse température 200 à 950€ / m²
Ventilo-convecteurs 700 à 1400€ / m²
Plancher chauffant 50 à 70€ / m²

Prévoyez des dépenses liées à la pose des capteurs qui s’établissent aux alentours de 20 à 100 euros par mètre carré, la mise en place des radiateurs à basse température dont le prix unitaire varie de 200 à 950 euros ou l’installation de ventilo-convecteurs qui coûtent entre 700 et 1 400 euros, sans oublier l’installation d’un plancher chauffant qui nécessite entre 50 et 70 euros par mètre carré ainsi que les frais d’entretien

Comment fonctionne une pompe à chaleur géothermique ?

Le fonctionnement de la pompe à chaleur géothermique est relativement simple. Elle utilise l’énergie thermique du sol pour alimenter le système de chauffage de votre habitation.

Pour le particulier, le dispositif sert non seulement à assurer le chauffage d’une partie ou de l’ensemble de votre maison, mais constitue également une solution pratique et efficace en termes de production d’eau chaude sanitaire.

Le principe de la géothermie

Comme son nom l’indique, la pompe à chaleur géothermique se base sur les principes de la géothermie, c’est-à-dire la récupération de l’énergie calorifique interne de la Terre pour le chauffage.

Il faut savoir que la Terre emmagasine de l’énergie. En surface, elle reçoit celle fournie par le soleil, le vent et la pluie. En revanche, en profondeur, la chaleur a pour origine les roches et le magma qui forment le noyau terrestre. Il s’agit donc d’une source de chaleur inépuisable.

La température

Contrairement à ce que l’on pense, l’énergie fournie par le sol n’est pas directement exploitable. En effet, sachez qu’à une profondeur de 10 mètres, la température de la chaleur dans le sol est évaluée aux alentours de 12 °C, et peut même atteindre les 14 °C à une profondeur de 20 à 30 mètres. La stabilité de la température reste tout de même le principal atout de cette source d’énergie renouvelable.

Au niveau de l’habitation, les systèmes de chauffage fonctionnent à une température nettement plus élevée, c’est-à-dire aux alentours de 30 °C pour le plancher chauffant et à environ 60 °C pour les radiateurs classiques. Le rôle de la pompe à chaleur consiste donc à augmenter le niveau de température entre les deux sources. Pour y parvenir, le dispositif a recours à un fluide frigorigène qui circule en circuit fermé, en traversant quatre organes distincts.

Les éléments constitutifs de la PAC géothermique

La PAC géothermique se compose de quatre éléments fixes.

  • L’évaporateur se positionne en tant qu’échangeur de chaleur. Son rôle consiste à transmettre la chaleur du sol au fluide frigorigène. Il utilise en quelque sorte l’énergie du sous-sol pour le vaporiser.

  • Comme son nom l’indique, le compresseur se charge pour sa part de comprimer le fluide frigorigène qui se présente sous forme de gaz, afin d’augmenter sa pression et sa température.

  • Comme son nom l’indique, le compresseur se charge pour sa part de comprimer le fluide frigorigène qui se présente sous forme de gaz, afin d’augmenter sa pression et sa température.

  • Le condenseur sera le second échangeur de chaleur. Il assurera cette fois-ci le transfert de la chaleur du gaz préalablement comprimé vers le circuit de chauffage, c’est-à-dire l’eau qui alimente le système de chauffage de la maison ainsi que le dispositif qui produit l’eau chaude sanitaire.

  • Le rôle du détendeur consiste à réinjecter le liquide au niveau de la pompe à chaleur. Il abaisse ainsi la pression du liquide, afin de faciliter le nouveau processus de vaporisation.

Quand installer une pompe à chaleur géothermique ?

Pour les particuliers, la mise en place d’une pompe à chaleur géothermique se fait idéalement dans le cadre d’une nouvelle construction. Bien entendu, il est tout à fait possible d’installer le dispositif en rénovation, et tout particulièrement lors d’une série de travaux de grande envergure. Deux options sont aujourd’hui possibles.

Les avantages

Les avantages de la pompe à chaleur géothermique sont nombreux. Elle se base principalement sur une source de chaleur gratuite, inépuisable et disponible à tout moment.

  • À la différence de l’air ambiant, la température de la chaleur du sous-sol est constante. Le gel de la couche supérieure du sol n’empêche en aucun cas le bon fonctionnement de la pompe à chaleur géothermique. Même en hiver, lorsque les températures se positionnent à des niveaux relativement bas, la différence entre la température de départ et la source de chaleur est très faible.

  • La pompe à chaleur géothermique est ensuite installée en intérieur. Elle ne requiert aucune unité extérieure. Aucun système d’appoint supplémentaire n’est nécessairepour le chauffage.

  • Contrairement à la pompe à chaleur air/eau, le système de chauffage géothermique consomme nettement moins d’énergie.

  • Sa durée de vie est également l’un de ses principaux points forts. Aussi surprenant soit-il, le dispositif sera moins sollicité en hiver. À cette période de l’année, la température du sol est beaucoup plus élevée que celle de l’air ambiant.

  • Le recours à une pompe à chaleur géothermique réduit considérablement votre empreinte carbone. En plus de supprimer la consommation d’énergies fossiles, vous diminuez considérablement les émissions de CO2 de votre logement.

Les inconvénients

Même si la pompe à chaleur géothermique est une solution de chauffage et de production d’eau chaude particulièrement avantageuse à plusieurs niveaux, elle présente tout de même quelques bémols.

  • Elle demande avant tout un investissement financier assez important. Le prix du dispositif est assez élevé par rapport à celui d’une pompe à chaleur air/eau.

  • La mise en place de la PAC géothermique exige d’effectuer certains travaux,notamment une préparation du terrain. Si vous optez pour un modèle horizontal, vous devez prévoir des travaux de terrassement. En revanche, pour un modèle à sondes géothermiques verticales, le forage sera inévitable.

  • En été, le processus de refroidissement est impossible sur une pompe à chaleur géothermique associée à un réseau de captation horizontal. En effet, à cette période de l’année, la terre a tendance à se réchauffer et ne sera tout simplement pas en mesure de dissiper de la fraicheur.

Comment installer une pompe à chaleur ?

Les capteurs

La pompe à chaleur géothermique se compose avant tout d’un circuit de captage qui, comme son nom l’indique, se charge de capter l’énergie calorifique présente au niveau du sous-sol.

  • Aujourd’hui, vous avez le choix entre les capteurs horizontaux qui se présentent sous forme de tubes installés à une profondeur de 0, 60 à 1, 20 mètre. L’emplacement se fait sur un terrain dont la superficie représente en moyenne le double de la surface à chauffer.

  • Pour la version verticale, le circuit se compose cette fois-ci de quelques tubes de plusieurs mètres dont la mise en place au niveau du sous-sol demande des travaux de forage conséquents. Vous l’aurez compris, la seconde option n’exige pas de superficie importante.

Pompe à chaleur géothermique dans le neuf et en rénovation

La mise en place d’une pompe à chaleur géothermique est fortement conseillée pour les nouvelles constructions.

En revanche, en rénovation, un contrôle de la performance énergétique de la maison est nécessaire. Quelques travaux d’isolation thermique sont même à prévoir, afin de limiter les déperditions de chaleur, et d’identifier la puissance dont l’appareil a besoin pour produire la chaleur dont vous avez réellement besoin.

Géothermie et chauffage central ou électrique

En ce qui concerne le raccordement des capteurs, la pompe à chaleur géothermique diffusera l’énergie qu’elle puise au niveau du sous-sol par le biais du chauffage central de la maison.

Bien qu’elle fonctionne parfaitement avec des émetteurs haute-température comme les radiateurs classiques, elle délivrera tout de même de meilleures performances avec des émetteurs basse-température de type plancher chauffant ou radiateur à chaleur douce.

Si votre logement est équipé de chauffage électrique, la mise en place de ventilo-convecteurs sera inévitable.

Le recours à un professionnel

La pompe à chaleur géothermique est facile à mettre en place. Il est tout à fait possible de l’installer soi-même. Par contre, il est toujours conseillé de confier les travaux à un professionnel, afin de garantir le fonctionnement optimal de l’appareil.

Faire appel à des experts offre également la possibilité de bénéficier de primes et d’aides financières mises en place par les autorités gouvernementales.


DEMANDEZ L’AIDE D’UN PROFESSIONNEL


Comment assurer l’entretien d’une pompe à chaleur ?

L’entretien annuel

À l’instar des autres types de pompes à chaleur, le modèle géothermique doit faire l’objet d’un entretien annuel par un installateur qualifié. Un contrat d’entretien signé au moment de l’installation définit les différentes modalités de son intervention.

En général, lors de sa visite, il contrôle différents points relatifs au bon fonctionnement de votre installation, pour ne citer que la vérification de la pression de l’appareil ou du niveau d’eau. Sachez également que ce type de contrat prévoit une intervention gratuite de l’installateur en cas de panne ou de dysfonctionnement de votre appareil.

Les contrôles d’usage

Surveiller régulièrement la pression du module hydraulique garantit le bon fonctionnement de la pompe à chaleur. Il s’agit de l’organe chargé d’équilibrer les réseaux hydrauliques qui relient la PAC et le réseau d’eau chaude de votre système de chauffage.

Un manque d’eau induit automatiquement une baisse de pression, et une baisse de performance. Lorsque le seuil minimal est atteint, l’appareil cessera de fonctionner. Afin d’assurer un chauffage optimal, il est fortement conseillé de remplacer le fluide qui circule au niveau des émetteurs tous les 5 ans, en respectant minutieusement sa composition.

Prime pour une pompe à chaleur géothermique

Découvrez ci-dessous les montants que vous allez recevoir si vous demandez la prime pour une pompe à chaleur en Belgique.

En Flandre

Si vous résidez en Région flamande, les pompes à chaleur sont éligibles à la prime du gestionnaire de réseau dont la valeur peut atteindre jusqu’à 4 000 euros en fonction du modèle choisi et sous certaines conditions.

La prime à la rénovation totale sera disponible à partir du moment où vous combinez votre pompe à chaleur avec au moins deux autres installations destinées à réduire votre consommation énergétique. À titre indicatif, pour 4 investissements, vous pouvez obtenir jusqu’à 1 750 euros, contre 2 750 euros pour 5 installations.

En Wallonie

La région Wallonne propose entre autres la prime habitation pour vous aider financièrement dans l’installation de votre PAC géothermique. Le passage d’un auditeur est tout de même indispensable pour en bénéficier. L’enregistrement de son rapport sur les travaux nécessaires à l’amélioration de la performance énergétique de votre maison auprès de l’administration enclenchera le processus de demande de la prime dont le montant varie en fonction de vos revenus et de la composition de votre ménage.

Sachez également que le montant de cette prime sera pris en compte dans votre demande de prêt bancaire. À titre indicatif, la prime habitation pour la mise en place d’une pompe à chaleur dédiée à l’eau chaude sanitaire peut atteindre jusqu’à 3 000 euros. Un montant de 6 000 euros est même possible pour une installation dédiée au chauffage ou combinée. Dans les deux cas, le montant de la prime n’excède pas 70 % de la facture totale.

A Bruxelles

Dans la Région de Bruxelles-Capitale, les Primes C financent les travaux d’installation d’une pompe à chaleur dédiée au chauffage et/ou à la production d’eau chaude. Son montant change régulièrement chaque année.

Les autres pompes à chaleur

Si vous désirez des infos sur un autre type de pompe à chaleur, vous pouvez consulter les liens ici :

Devis pour une pompe à chaleur géothermique : comparez les offres !

Étant donné que l’installation d’une pompe à chaleur sol-eau demande un certain investissement, il serait donc préférable de prendre le temps de bien comparer les offres proposées sur le marché.

Pour trouver rapidement la formule la plus avantageuse, n’hésitez pas à demander des devis détaillés auprès des différents professionnels présents dans votre région. Bien entendu, la procédure est entièrement gratuite et sans engagement.


Devis gratuits et rapides
Sans engagement et obligation
Professionnels agréés