LANGUE? FR / NL
Taux humidité : quand l'avez vous contrôlé?

La plupart des habitations seront confrontées, à un moment où un autre, à un problème d’humidité ! Les causes de ces problèmes sont multiples, tout comme leurs conséquences. Mais connaissez-vous vraiment votre maison ? Votre taux d’humidité est-il trop élevé, pas assez élevé ? Comment savoir ? Voici tous les conseils pour préserver votre habitation, et vos proches de ces soucis très inconfortables, qui peuvent avoir des conséquences graves sur votre santé.

Comment détecter un problème d’humidité dans sa maison ?

 

L’humidité se décèle avant tout par ses conséquences, souvent visibles à l’oeil nu !
Taux humidité maison trop bas, ou trop élevé, voici les conséquences que peut avoir un problème d’humidité dans votre maison.
 

 Taux humidité maison trop basTaux humidité maison trop élévé
Conséquences matérielles sur votre maison– Favorise les poussières dans la maison
– Formation d’électricité statique et d’étincelles
– Dégâts dans la maison : moisissures sur les murs, taches d’humidité, prolifération d’acariens
– Condensation sur les fenêtres
Conséquences sur la santé– Assèche les muqueuses (yeux, bouche, gorge, etc.)
– Irritations du nez et de la gorge
– Difficultés respiratoires
– Réactions allergiques à long terme
– Asthme
– Difficultés respiratoires
 
Si vous présentez l’un de ces symptômes, ou si vous relevez un de ces problèmes matériels dans votre maison, vous êtes sûrement en présence d’un problème d’humidité. Pour confirmer ce sentiment, vous pouvez déterminer, ou faire déterminer le taux d’humidité de votre habitant par un professionnel.
 
taux humidité maison fenêtre-min
 

Comment évolue le taux humidité maison ?

 
Le taux d’humidité de votre maison est la seule valeur permettant de confirmer l’existence d’un problème d’humidité.

Ce taux varie considérablement selon la période de l’année, vos activités, votre présence à la maison, etc. Par exemple, l’humidité a tendance à s’envoler dans les conditions suivantes :

  • lors de la saison chaude
  • dans des conditions météorologiques pluvieuses, en l’absence de chauffage, ou si votre maison est inoccupée trop longtemps
  • avec la préparation des repas, qui crée beaucoup de vapeur d’eau
  • après une douche ou un bain
  • lors des lessives ou du lavage de la vaisselle

A l’inverse, le taux dégringole, et l’air peut s’assécher si votre maison est surchauffée durant l’hiver par exemple.
 
taux humidité maison condensation-min
 

Taux humidité maison : quelles recommandations ?

 

Pour savoir si vous avez des problèmes d’humidité, il faut donc relever le pourcentage de vapeur d’eau contenue dans l’air par rapport à la quantité maximale qu’il est capable d’absorber. C’est le « degré hygrométrique », ou « taux d’humidité relative ».
Ce taux est calculé par un appareil particulier, l’hygromètre, ou l’humidimètre. C’est un appareil relativement simple à utiliser, mais il n’est malheureusement pas fiable à 100 %. Par ailleurs, sa lecture peut nécessiter l’aide d’un professionnel.
 Taux humidité maison recommandations

D’après les experts et des médecins, le taux idéal serait situé entre 40 et 60%.
Bien sûr, ce taux doit être mis en parallèle avec les habitants de votre maison : il ne doit pas aller au delà de 45 à 55% si vous vivez avec des personnes à la santé fragile (enfants en bas âge, personnes âgées, ou souffrant d’affections particulières).

De façon générale, un taux humidité maison fluctuant entre 45 et 65% reste tout à fait acceptable. Au-delà, il faut s’inquiéter !

Quand faire appel à un spécialiste pour un taux humidité maison trop bas ou trop élevé ?

Dans le pire des cas, l’humidité peut mettre en danger les membres de votre famille, et dans le meilleur, il peut créer un grand inconfort, ou bien causer des dégâts importants dans votre habitation. Mais n’oubliez pas qu’un taux d’humidité trop ou pas assez élevé n’est pas une fatalité !

Avec l’aide d’un spécialiste et de ses précieux conseils, il est très facile de s’en débarrasser.

 
taux humidité maison hygrométrie-min
 
 
Faites appel à un expert pour cerner le problème : après un diagnostic de votre habitation, réalisé pour confirmer vos premiers soupçons, ou comme première fois, il vous proposera différentes solutions pour venir à bout de cette situation, par exemple pour améliorer la ventilation de votre logement ou son isolation.

N’hésitez pas à prendre contact avec un spécialiste pour réaliser ce diagnostic, si vous n’êtes pas sûrs de savoir utiliser le bon équipement, ou en cas de doute !

 Trouvez des spécialistes humidité